23 rue Valentin Couturier - 69004 LYON

Voir le plan d'acces

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les TOCS : Une manifestation de l’anxiété, qui peut devenir un handicap quotidien

Les TOCS : Une manifestation de l’anxiété, qui peut devenir un handicap quotidien

Le 06 novembre 2018
Les TOCS (Troubles Obsessionnels Compulsifs) font partie des Troubles anxieux, comme les Phobies, l’Anxiété généralisée, l’Attaque de panique. Un cercle vicieux de pensées obsessionnelles et des rituels, destinés à les contrôler s'installe.

Origine, déclenchement des TOCS

Les TOCS ne sont pas considérés comme un trouble de la personnalité, mais comme l'un des troubles anxieux (phobies, AG...) Ils apparaissent souvent lors de l’enfance, sous forme de rituels (du coucher par ex), destinés à maitriser les peurs, disparaissent spontanément ou peuvent amener à consulter un psychologue. Plus tard, le climat d’insécurité que peuvent générer les bouleversements liés à l’adolescence, ou un départ du cocon familial mal vécu, au début de l’âge adulte, peuvent déclencher et amplifier ce mécanisme de défense face à l’anxiété.

 

Les types de TOCS

On évoque fréquemment ceux qui sont en lien avec l’obsession de propreté, la peur de contamination, la peur de nuire à autrui. On évoque aussi l’obsession de l’ordre. La vérification, quant à elle, révèle la peur d’oublier d’effectuer un acte du quotidien, le mental  étant accaparé par des pensées automatiques envahissantes.

 

Mais comment comprendre ce dysfonctionnement psychique ?

On considère qu’il y a deux mécanismes psychologiques à l’œuvre.

 L’obsessionnalité            Ce sont des idées, des pensées qui s’imposent à la personne, souvent initialement en réaction à un climat éducatif contraignant, ou de manière fortuite, par exemple à la suite d’une remarque culpabilisatrice de l’entourage : peur de transmettre une maladie, de faire du tort à autrui. Des pensées non acceptées liées à la sexualité, à la mort peuvent déclencher l’anxiété. (désir inconscient de vengeance, désir de franchir un tabou…)

 La compulsion                 C’est l’autre versant du mécanisme. Il s’agit de tenter de maitriser la pensée insupportable) : contrôler pour ne pas subir. Il s’agit souvent d’une action, (recherche permanente d’alignement des objets, impossibilité de quitter son domicile avant d’avoir fermé et refermé, les robinets, une serrure…).

Mais ce peut être une « action mentale » (compter de telle ou telle façon, réciter une liste de verbes…). Ceci s’apparente à la pensée magique, de manière plus ou moins consciente: « si je fais ceci, cette catastrophe n’arrivera pas ».

 En quoi les TOCS sont ils pathologiques ?

Le recours modéré ou provisoire à des petits rituels peut s’apparenter à un trait de personnalité et on  en parlera comme de « petites manies » inoffensives. Mais lorsqu’elles s’installent, s’amplifient (ou se déclenchent brusquement, parfois à la suite d’un traumatisme), elles peuvent devenir envahissantes et extrêmement contraignantes, dictant à la personne sa vie, ses choix. Sans parvenir à effacer l’angoisse, la honte, la culpabilité s’ajoutent à la mésestime de Soi, et peuvent aboutir à l'Attaque de panique ou la dépression.

 

Psychologue clinicienne et Psychothérapeute à Lyon proche de Caluire, je reçois enfants, adolescents et adultes qui souffrent de troubles anxieux.  Vous pouvez me contacter via le formulaire ou m'appeler au 06 68 14 12 53, afin que nous voyons ensemble si je peux vous apporter mon aide. 

 

c