23 rue Valentin Couturier - 69004 LYON

Voir le plan d'acces

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > LA PRISE EN CHARGE PSYCHOLOGIQUE DE LA DOULEUR CHRONIQUE

LA PRISE EN CHARGE PSYCHOLOGIQUE DE LA DOULEUR CHRONIQUE

Le 21 janvier 2017
La douleur chronique touche 20% de la population en France. Pour inverser le cercle vicieux entre la douleur et retrait social voire la dépression, une prise en charge psychologique peut être associée aux soins médicaux.
Qu’entend-on par « douleur chronique »

C’est une douleur qui se répète depuis 3 à 6 mois, et qui n’est pas soulagée par le traitement médicamenteux ; Elle peut capter la vie de la personne dans les aspects quotidiens, professionnels, affectifs et a des conséquences psychologiques reconnues.

La douleur chronique touche environ 20% de la population, et plus souvent les femmes.

Cela concerne le plus souvent les lombalgies, céphalées, les douleurs abdomino-pelviennes (mais aussi les suites d’AVC, la fibromyalgie, la SEP).

 

Le mécanisme de la douleur

La douleur résulte de la combinaison d’une sensation et d’une émotion :

- La dimension somatique (sensation) : neurologique, biochimiques, dues à un traumatisme physique ou non, une lésion ou non.

- La dimension psychologique (émotion) : le vécu négatif, l’anxiété liée à son apparition, mais aussi par ses conséquences : le retrait social, la diminution des activités. Autre aspect : la douleur est majorée par l’anxiété, le stress, la dépression.

 

Pourquoi une prise en charge psychologique de la douleur chronique ?

Il est important de comprendre que l’interaction entre la sensation et l’émotion agit en boucle négative, la perception de la douleur étant aggravée par le stress et le retrait social. La prise en charge psychologique a pour objectif d’inverser cet enchaînement négatif.

 

La prise en charge de la douleur par le psychologue

La douleur chronique peut être prise en charge dans les Centres anti-douleur mais également par le psychologue en cabinet libéral, le plus souvent en lien avec les médecins.

Elle consiste en un travail de connaissance de Soi ; elle peut intégrer des méthodes psycho-corporelles (méditation, relaxation) aidant à canaliser et diminuer la douleur.

Elle vise à reformuler des projets, à retrouver une vie sociale…pas à pas.

 

Je suis psychologue clinicienne  à Lyon 4 proche de Caluire. Je m’intéresse aux liens entre corps et le psychisme depuis longtemps.
J’ai suivi une formation spécifique sur la douleur en octobre 2016 à Paris : « Prise en charge psychologique de la douleur chronique ».

 J’accepte les règlements par chèque-santé.

c