23 rue Valentin Couturier - 69004 LYON

Voir le plan d'acces

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Processus de deuil et reprise du travail après le décès d’un proche

Processus de deuil et reprise du travail après le décès d’un proche

Le 23 mai 2017
Lorsque l'on perd un être cher, reprendre l'activité professionnelle peut être très aidant. Mais parfois, un soutien psychologique sera nécessaire pour éviter le Burn-out ou la dépression

Le processus de deuil :

 Bien que l’on repère certaines phases dans la façon dont la vie reprend peu à peu un cours normal suite à un deuil, vivre un deuil reste une expérience unique, intense et personnelle.

Ceci en fonction de très nombreux facteurs

-le lien avec la personne décédée
-les circonstances du décès
- la vulnérabilité personnelle (physique, émotionnelle, psychique)

Certains symptômes peuvent se manifester :

Des plaintes physiques (sommeil, douleurs, immunité réduite) ; des manifestations émotionnelles (tristesse bien sûr, mais aussi agressivité, colère) ; des troubles cognitifs (difficulté de concentration, oublis, confusion).

Le processus de deuil ne se fait pas de façon linéaire : il peut sembler suspendu puis reprendre des mois , parfois des années après, à l’occasion d’un événement qui ramène émotions et souvenirs. On parle d’ailleurs de travail de deuil.

 
Reprendre  le travail après le décès d’un proche 

 Lorsque cela est possible, un retour progressif est la situation la plus favorable; ce qui dépend bien sûr des conditions du poste et de la souplesse de l’employeur.

Pas trop tôt : L’indisponibilité psychique et la vulnérabilité peuvent créer une perte de confiance en soi chez la personne en deuil ; tout dépend des tâches à accomplir et de la tolérance de son entourage professionnel. Par ailleurs, se jeter tête baissée dans le travail en pensant éviter de souffrir peut se révéler dangereux et est la cause de nombreux burn-out professionnels.

Pas trop tard : car retrouver un rythme, voire une forme de routine et de banalité, des visages familiers est aidant.  


 Quels soutiens possibles lors de la reprise de l’activité professionnelle?

La présence d’un réseau social aide à soutenir les endeuillés (voisinage, collègues, activités).

Le milieu professionnel peut être un soutien précieux, surtout si l’employeur est sensibilisé à cette question et ne l’esquive pas.

Soutenir un collègue endeuillé c’est par exemple ne pas hésiter à lui faire parvenir un petit message sobre mais personnel ; être attentif mais pas intrusif (par ex lui demander « comment il se sent » plutôt que « comment il va ») ; ne pas oublier que 6 mois, ou un an après il peut connaître une nouvelle phase d’abattement liée au deuil.
Il existe des groupes de parole proposés par des associations.


Faut-il chercher de l’aide auprès d’un professionnel ? Médecin, psychologue ?

Il est souhaitable de prendre rendez vous avec le médecin du travail ou avec son médecin traitant, même en l’absence d’arrêt maladie. Comme cela a été dit plus haut, il est fréquent que des difficultés passagères (sommeil, douleurs etc…) se manifestent. Parfois celui-ci conseillera un traitement .

Il peut également être opportun de consulter un psychologue pour être aidé dans ce « travail », pour pouvoir énoncer un vécu douloureux ou confus, ou déroutant devant quelqu’un qui ne porte pas de jugement. Le but n’est pas de se complaire dans son malheur mais de dénouer des nœuds plus ou moins conscients qui pourraient bloquer le processus.

 
La nécessité d’un suivi psychologique lorsque le travail de deuil est bloqué, pour éviter un deuil pathologique

La perte d’un proche peut générer un trouble important allant au-delà de la traversée normale de périodes d’abattement et de tristesse. Cela est le cas notamment si l’on ressent de la culpabilité vis-à-vis de la personne décédée (le sentiment de l’avoir négligée, d’être plus ou moins responsable de sa mort, dans le cas d’un suicide par exemple etc…). Il y a risque de dépression.

Lorsque l’on s’engouffre dans l’activité professionnelle pour éviter de ressentir, cela peut conduire à un Burn-out.  

Psychologue à Lyon 4 proche de Caluire et sensiblisée à ces questions, je peux vous recevoir de façon ponctuelle ou à plus long cours pour vous aider à traverser un deuil.  

 

c